fbpx
Développement web : les pistes à suivre en 2017
développement web WAQ2017

WAQ : les trois pistes de développement web à suivre en 20179 min read

11 min de lecture

Du 3 au 8 avril 2017,  l’équipe de Web Theorie était en déplacement au Canada, à l’occasion du WAQ 2017, la semaine du web à Québec. Un séjour placé sous le signe des nouvelles tendances du numérique. Une semaine courte, donc, mais intense. L’heure est venue de vous livrer les principaux axes de développement web à suivre en 2017.

Comment optimiser le développement web de votre entreprise en 2017 ?

Vous avez raté les épisodes précédents ? Sachez que le WAQ est plus grand évènement francophone dédié aux métiers digitaux sur le continent nord-américain… Soit, au total, plus de 1 200 participants ! Et la délégation française n’était pas en reste : près de deux cents dirigeants d’entreprise venant des quatre coins de la France se sont rencontrés à Montréal et Québec #cocorico.
Dans le cadre de la délégation de l’ OFQJ, l’équipe Web Theorie a ainsi pu visiter des locaux de nombreuses entreprises (notamment ceux de Google Montréal) et participer à des rencontres de haut vol.
Pour une séance de rattrapage, n’hésitez pas à consulter nos précédents articles sur le sujet. Pourquoi pas celui concernant les femmes et le numérique, ou encore celui sur les cinq règles d’or pour influencer les influenceurs ?
I Vous êtes à jour dans vos lectures ? Réjouissez-vous ! Le dernier épisode de la saga, c’est pour tout de suite.
Vous êtes une entreprise 3.0 qui se demande quelles pistes privilégier pour son développement web ? Vous êtes une nouvelle start-up qui souhaite tout donner pour s’imposer sur le marché ? Bref, qui que vous soyez, vous vous demandez comment développer votre entreprise sur le web ?
Alors en piste !
Pour ce dernier article dédié au WAQ, Web Theorie vous livre les trois axes de développement web à suivre pour rester dans la course.
 
I Vous êtes prêts ? À vos marques… feu, partez !

⇒ Le référencement naturel et payant, l’atout n°1 de votre développement web

Première piste de développement  pour les nouveaux entrepreneurs de 2017 : le référencement naturel et payant.

Quelles que soient les conférences suivies sur le sujet, le référencement naturel et payant fait consensus en matière de développement web. Pour faire face à une concurrence accrue, les stratégies de référencement deviennent le point central de la visibilité de chacun sur le net.

Web Theorie retient notamment la conférence du consultant digital Samuel Lavoie, à propos des tendances du SEO. Selon lui, les évolutions des algorithmes de Google (RankBrain notamment), et plus largement, la totalité du Machine Learning ont mis en valeur la nécessité absolue de travailler en amont et en aval le référencement naturel et payant de chaque entreprise sur les moteurs des recherches.

I Parce qu’ être positionné sur la première page de Google, c’est un peu comme avoir de l’argent : ça ne fait pas le bonheur, mais ça y contribue (fortement).

Notre conseil : privilégier en priorité un SEO optimisé et un SEA finement utilisé.

La data est désormais incontournable : le développement web et commercial d’une entreprise est subordonnée, au moins en partie, à l’exploitation de ses propres données ou à l’utilisation de données achetées.

L’exploitation des données de l’entreprise : une piste de développement prometteuse !

Vous avez tenu votre fichier client à jour ? C’est un bon début ! Un fichier complet vous permettra de configurer vos campagnes dans le but de toucher la bonne personne au bon moment.

Vous n’avez pas entretenu ces données au fil de votre vie professionnelle ? Il n’est pas trop tard pour vous y mettre. Commencez à collecter les données relatives à votre activité et ouvrez une nouvelle piste pour votre développement. Vous en prendrez rapidement conscience : ces données sont la meilleure source d’information qu’une entreprise peut posséder pour fidéliser ses clients. Elles vous garantissent un excellent retour sur vos actions commerciales à venir. Chaque client connaissant vos services, le lien de confiance est déjà créé ; la première approche, souvent délicate, n’est plus à opérer. De plus, ces données vous donnent de précieuses informations pour définir vos personas et pour cibler de nouveaux leads.

Lors des conférences, une autre piste de développement utile a été abordée : les bases de données payantes.

Les bases de données payantes : une piste de développement trop facile pour être efficace ?

Acheter une base de 3 000 mailings d’entreprise pour 3 €, cibler les bases de données selon les activités ou le chiffre d’affaires des entreprises recherchées…

Dans le domaine des bases de données payantes, vous trouverez de tout à tous les prix. Soyez très attentif à la qualité des données pour ne pas vous retrouver avec un fichier rempli d’adresses obsolètes… Ou vous prendrez le risque de voir votre nom de domaine blacklisté dès la première campagne : un très mauvais point pour votre développement web ! De même, ne suivez pas la piste (trop) facile du « pas cher » : évitez de choisir la base la moins onéreuse. En matière de data, tout a un prix !

I Comptez, à titre indicatif, une moyenne de 0.20ct pour un email de qualité.

Vous souhaitez suivre la piste des bases de données payantes ?

Web Theorie développe votre notoriété grâce aux datas en vous fournissant des informations qualitatives à des tarifs compétitifs, n’hésitez pas à nous contacter.

Et après l’optimisation de vos contenus textuels et une stratégie data performante ? Pour optimiser votre développement web, le design d’émotion entre en piste !

⇒ Dernière recommandation du WAQ : miser sur le design d’émotion pour le développement de vos achats

La dernière piste de développement à suivre en 2017 selon le WAQ : le design d’émotion. Ce dernier prend place dans de nombreux débats dans la mesure où il est au cœur de la décision d’achat.

Le WAQ nous l’a rappelé à maintes reprises : le design joue un rôle fondateur pour pousser le consommateur à l’achat. Ainsi, les produits et les services les plus marquants sont ceux qui créent le plus d’entrées dans les différents types de mémoire, qu’elle soit sensorielle, sémantique, procédurale ou épisodique.

Mais vous l’avez sans doute remarqué : il est d’autant plus difficile de faire des choix en matière de design d’émotion que les différents sites mettent en avant des critères divers pour un même produit.

Exemple : le développement du design d’émotion pour vendre l’iPhone

Prenons le cas du plus que célèbre iPhone d’Apple.

Amazon choisit une piste rationnelle pour développer ses ventes

Pour vendre l’iPhone, le site e-marchand Amazon met en avant un argument très pragmatique : le délai de livraison de leur produit. Une raison qui parlera aux plus pressés des acheteurs, mais une information qui ne donnera pas nécessairement envie aux plus hésitants de sauter le pas.

Apple joue la carte de l’émotion : son développement commercial s’envole

A contrario, la marque Apple suit la piste des émotions : elle cherche avant tout à persuader le consommateur de choisir l’iPhone, notamment au moyen d’un storytelling très recherché et très abouti, accompagné d’images atteignant le summum du smart. Et ça marche (même très bien).

Les bonnes questions à se poser pour développer le design d’émotion

Lors de ce WAQ, Web Theorie a relevé les problématiques majeures soulevées par des spécialistes du domaine. Autant de questions de pistes à suivre pour créer un design en cohérence avec les objectifs d’un produit. Alors avant de vous lancer dans la création d’un visuel percutant, n’oubliez pas de vous poser les bonnes questions. À savoir :

  • Quelles sont les attentes du consommateur ?
  • Quel est l’état émotionnel de ce dernier ?
  • Est-ce le bon utilisateur et le bon canal de vente ?
  • Dans quelles mesures le design d’un produit peut-il être mauvais ?
  • Quelle est la nature de l’interaction entre le consommateur et le produit ?
  • Comment le design du produit peut-il optimiser cette interaction ?

Les enjeux soulevés par ces interrogations doivent néanmoins être analysés avec prudence. En effet,  les perceptions des consommateurs sont différentes d’un point de vue éthique et esthétique, dans la mesure où le beau et le bien varient d’une culture à une autre. Il est donc primordial de s’adapter à la culture et à l’identité d’un spectre de consommateurs le plus large possible, ou, selon votre secteur, à un groupe de potentiels acheteurs le plus ciblé possible.

WAQ : the end !

Alors, sur quelle piste vous lancerez-vous pour accroître votre développement en 2017 ? La piste du référencement naturel et payant ? Celle dédiée à la data, ou celle du design d’émotion ? À vous de choisir ! À moins que ne souhaitiez ouvrir une nouvelle piste pour développer votre présence digitale !

Quoi qu’il en soit, nous vous souhaitons bonne route !

Et si vous souhaitez éviter le hors-piste, n’hésitez pas à nous contacter. Nous restons à vos côtés pour développer avec vous une stratégie digitale optimale et adaptée à vos besoins.

PS : toute la team de Web Theorie remercie chaleureusement l’équipe du WAQ 2017 pour cette semaine particulièrement enrichissante dans la région québécoise. Nous avons eu la chance de rencontrer des acteurs du numérique passionnés et passionnants… L’équipe rentre en France avec des idées plein la tête pour, comme toujours, améliorer la visibilité de votre activité, développer votre référencement et optimiser vos résultats !

L'équipe de Web Theorie à la semaine du numérique de Québec en 2017.
La team de Web Theorie sur la piste des dernières tendances de développement web lors du WAQ en 2017, en compagnie des Equipes de Opquast, KeyClic, Aquitaine Culture et Wild Code School. /Photo : MICHEL GRANGE.

PPS : Vous tenez d’autres pistes prometteuses pour booster le développement des entreprises en 2017 ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

2 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *