Le diable s'habille-t-il en GAFA ?
À Bordeaux

Le diable s’habille-t-il en GAFA ? Oui, selon J. Séguéla7 min read

9 min de lecture

Le 22 novembre dernier, Noémie Roussel, stagiaire chez Web Theorie, assistait à une conférence dédiée au livre Le diable s’habille en GAFA de  Jacques Séguéla. Retour sur cet échange passionnant avec ce monstre sacré de la publicité à l’ISEG Bordeaux. Avec, en guise de complément, quelques solutions simples à mettre en place pour faire un usage raisonné et raisonnable des GAFA.

Jacques Séguéla et les GAFA

 Jacques Séguéla

Jacques Séguéla se cache derrière 1500 campagnes de publicité, 20 campagnes présidentielles. Rappelez-vous le slogan de François Mitterrand en 1982, « La force tranquille ». Et bien, il en l’auteur ! D’ailleurs, le futur président d’alors l’avait élu « petit prince de la publicité » en hommage à ce coup de maître.

Par ailleurs,  Jacques Séguéla est l’auteur d’une trentaine de livres, dont : 

Après tous ces ouvrages, pourquoi s’intéresser aux GAFA ? Jacques Séguéla trouve les GAFA de plus en plus dangereux et trouve que ce vol permanent de nos données personnelles n’est plus acceptable.

Cette fois-ci, Jacques Séguéla prend le sujet des GAFA à bras-le-corps. Il se penche plus particulièrement sur la protection des données personnelles de ceux qui les utilisent au quotidien, ou presque.

Les GAFA, c’est quoi ?  

L’acronyme GAFA désigne quatre des entreprises les plus puissantes du monde de l’internet (et du monde tout court) à savoir :

Avec 8000 collaborateurs, ces firmes possèdent un pouvoir économique et financier considérable. A elles seules, elles incarnent l’économie digitale du début du XXIème siècle.

Progrès = numérique ?

Avec les GAFA, le progrès prend donc le visage du numérique. Et qui dit progrès dit innovations, avancée de la recherche… Mais aussi augmentation des risques.

Les GAFA… des voitures sans pédales ?

Selon Jacques Séguéla, les GAFA peuvent être comparées à une voiture sans pédale de frein. D’une part, l’utilisateur a très envie d’essayer ce nouveau bolide. D’autre part, il est réticent face au potentiel danger qu’elle représente. Pourtant, il doit monter dans cette voiture pour aller à son point d’arrivée… Dans le cas contraire, c’est la décrépitude assurée ! Alors, que faire ?

Sans aller jusqu’à ce dilemme même envisager une voiture sans pédale de frein, faisons bon en arrière. À la fin du 19e siècle est apparue l’automobile. Suite à quoi des préventions routières ont été mises en place pour prévenir des dangers de la route et les minimiser au maximum.

Il en va de même (ou presque !), pour les géants du web, selon Jacques Séguéla. Pour répondre à leurs dérives et aux risques inhérents à leur utilisation, il œuvre en faveur de préventions numériques.

Comment limiter l’utilisation des GAFA ?

Vers un monde hybride ?

« Il ne faut pas lutter contre la technologie que les GAFA nous apportent, mais contre leur omnipotence. Il est important de lutter contre leur insolence. Ne pas devoir choisir entre un monde Tech et un monde d’affect. Moi je veux un monde hybride. »

Pour éviter que les GAFA ne prennent le pas sur les relations humaines, il est primordial d’en faire un usage raisonné et raisonnable. En la matière, les régimes démocratiques ont également leur mot à dire.

Alternatives à l’échelle des États

La taxation sur les GAFA

La France et l’Allemagne se sont mis d’accord pour mettre en place  une taxe sur les géants du web : Google, Apple, Facebook, Amazon.

Cette taxe initialement prévue « d’ici la fin de l’année 2018 » ne sera finalement pas adoptée avant mars 2019. Ainsi, pour chaque contenu à caractère délictueux diffusé n’ayant pas de droits d’auteurs, l’utilisateur se verra responsable des propos. L’hébergeur, lui, sera également tenu pour responsable s’il ne supprime pas le contenu alors qu’il a été prévenu d’un contenu litigieux.

Par ailleurs, l’exécutif européen souhaite taxer à hauteur de 3% le chiffre d’affaires généré par certaines activités numériques. Notamment :

  • la vente de données personnelles,
  • la vente d’espaces publicitaires en ligne ciblant les utilisateurs selon les données qu’ils ont fournies,
  • les services qui permettent les interactions entre utilisateurs,
  • les services qui facilitent la vente de biens et de services entre eux (Airbnb, Uber, Deliveroo, etc.).

Dans l’état actuel des choses, une intelligence artificielle ne peut pas non plus faire ressentir les mêmes émotions qu’un humain peut faire passer, trouver certaines idées qu’un Homme peut avoir (idée trop recherchée, trop poussée pour un robot).

Alternatives à l’échelle du citoyen

Dans la mesure où l’Homme tend à utiliser les GAFA de plus en plus tôt et de plus en plus régulièrement, il doit pouvoir le faire en ayant conscience des enjeux. Ainsi, une personne informée sur les dangers des GAFA (les réseaux sociaux notamment) sera à même de mieux les comprendre et de les appréhender.

Comment lui faire prendre conscience de ses enjeux ? Au moyen :

  • d’une information régulière et récurrente dans les collèges : affiches préventives, débats…
  • de conférences dans les médiathèques, les bibliothèques…
  • de campagnes «publicitaires» réalisée dans le cadre d’ateliers théâtre, durant lesquels les jeunes pourraient mettre eux-mêmes en scène ces dangers, pour mieux cerner les solutions à apporter.

Utiliser le Réseau Privé Virtuel (VPN) 

Le VPN, Réseau Privé Virtuel, est un système permettant de créer un lien direct entre des ordinateurs distants, en isolant ce trafic. L’utiliser, c’est protéger sa vie privée et son identité.
En effet, grâce au VPN, l’adresse IP peut être masquée : les sites consultés par les internautes identifient une fausse adresse IP, un moyen utile pour cacher ses informations de connexion au serveur !

Il est également possible de se connecter avec une adresse Email différente de celle habituelle utiliser. Ainsi, les serveurs ne peuvent pas retrouver votre identité avec votre adresse électronique, et diffuser des informations personnelles sur ce réseau.

Qwant ou Google ?

Des alternatives plus respectueuses des données privées sont d’ores et déjà disponibles. Par exemple, le moteur de recherche « Qwant », une sorte de Google à la française respectant les données personnelles. En naviguant sur Qwant, vos données personnelles sont protégées et ne sont pas réutilisées contre votre gré. En effet, son objectif premier est de garantir la vie privée de ses utilisateurs tout en restant neutre dans l’affichage des résultats.

« Il faudrait que tout le monde se mette à cela » déclare Jacques Séguéla.

Choisir « le même en mieux »

Pour essayer de remplacer ou de diminuer l’utilisation d’Amazon, Web Theorie vous conseille d’utiliser l’extension de navigateur « Le même en mieux ». Il s’agit d’un assistant d’achat gratuit et sans publicité. Basé sur des sources indépendantes des e-commerces, il respecte votre vie privée. Au moment de votre achat, il vous permet d’améliorer vos choix de consommation sur le web. Notamment en vous proposant de meilleures alternatives : un titre d’ouvrage identique, mais à un prix moins élevé, par exemple !

La proposition de Web Theorie

Web Theorie vous propose également une formation aux outils digitaux pour maîtriser au mieux vos réseaux sociaux, et savoir comment vos données personnelles sont utilisées.

Dans un premier temps, Web Theorie mesure votre e-reputation, définit vos objectifs en termes d’image, sélectionne les réseaux sociaux les plus adaptés pour votre entreprise et vous aide à les configurer (process, fidélisation…). Dans un second temps, Web Theorie déploie votre stratégie digitale.

Aimer l’intelligence artificielle avec intelligence

« Prônons l’intelligence artificielle avec intelligence. Aimons l’intelligence artificielle qui le mérite. »

Voilà ce que confie enfin Jacques Séguéla. En effet, l’intelligence artificielle a de nombreux atouts. Notamment la possibilité d’estimer, en un coup d’œil sur une photographie, si une personne est malade ou non. Un artifice érigé au rang d’art divinatoire, penseront certains… Ou, selon d’autres, une invention qui tire parti du meilleur de la technologie et permet d’anticiper les soins !

Ce contenu vous a plu ? N’hésitez pas à liker et à poursuivre la lecture avec ces articles 🙂

🤖 Intelligence artificielle : l’Homme bientôt détrôné ?

🚀 Comment faire fructifier son épargne en devenant Business Angel ?

🎓 Les MOOC sont-ils vraiment utiles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *