fbpx
4 min de lecture

Quel est le point commun entre une œuvre d’art, un tweet et une part de pizza virtuelle ? Les NFT ! Après la révolution du Bitcoin, c’est au tour des NFT d’être dans la bouche de tous les collectionneurs, artistes, investisseurs et spéculateurs. Apparue en 2017, cette cryptomonnaie initialement considérée comme futile et inutile devient, à l’heure où nous écrivons, un phénomène hors de tout contrôle. Web Theorie vous dit tout sur les NFT : une nouvelle cryptomonnaie hors du commun !

NFT
NFT

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Le terme NFT provient de l’anglais « non-fungible token ». Cette crypto-monnaie est représentée par des jetons. Ceux-ci sont non fongibles et entièrement cryptographiques. En somme, une monnaie virtuelle et unique. Ces jetons, à la différence d’un bitcoin, possèdent leurs propres caractéristiques et ne sont pas interchangeables. Ceux-ci sont basés sur la technologie de la Blockchain, une technique de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Sur la blockchain, toutes informations et/ou liens fournis par les utilisateurs sont vérifiés et groupés. Ainsi, grâce à une signature numérique enregistrée sur les registres de la blockchain, tout individu peut vérifier l’authenticité des articles NFT et leur acte de propriété. Pour acheter ou vendre ces jetons, vous pouvez vous rendre sur plusieurs marketplaces dédiées tels que OpenSea ou Rarible.

NFT : un futur prospect avec des marketplaces dédiées

Les premiers NFT sont apparus en 2017 grâce au jeu en ligne « Cryptokitties ». Il permettait aux joueurs d’acheter et de collectionner des chats virtuels fantaisie. À cette époque, ces drôles de chatons étaient placés sur la blockchain Ethereum, et échangés via leur crypto-monnaie native l' »Ether ». Au lancement du jeu, les NFT sont peu considérés, voire dénigrés. Pour beaucoup, ils représentent une simple monnaie pour se procurer des « collectibles » : des objets à collectionner que les gamers ont l’habitude d’acheter sur des jeux en ligne tel que Fortnite. Désormais, le marché des NFT représente plus de 250 millions de dollars (2020). En février 2021, il représente plus de 340 millions de dollars de volumes échangés sur ce marché rempli de 1001 promesses.

Conscient des enjeux liés aux NFT, Crypto.com lance sa propre plateforme le 26 mars 2021. Pour contrer les arnaques, la marketplace est accessible uniquement sur invitation. Pour se démarquer et surfer sur la vague artistique des NFT, le site proposera des contenus exclusifs en collaboration avec des artistes de renoms tels que Snoop Dogg, Lionel Richie, Axel Mansoor, BossLogic ou encore Boy George.

NFT : Crypto folie ou tendance ?

Au centre de la tablette, l'œuvre "Everydays : The First 5,000 Days" de l'artiste Beeple
Au centre de la tablette, l’œuvre « Everydays : The First 5,000 Days » de l’artiste Beeple

Ces derniers temps, les NFT sont devenus une véritable tendance et brassent des millions. La révolution NFT est en marche, et les férus de nouvelles tendances et d’innovations sont pris de frénésie. Tous les artistes s’attellent à créer des œuvres uniques et originales dans le seul but de faire fleurir ce nouveau marché. Après la vente d’une œuvre d’art entièrement numérique créée par Mike Winkelmann, alias Beeple, pour plus de 70 millions de dollars, la folie s’est emparé du web. Ainsi, nous avons assisté à la première vente d’un tweet (de Jack Dorsey) pour près de 3 millions de dollars et à la création de sneakers virtuelles par le créateur Gucci. Les ventes les plus improbables s’enchaînent, allant d’une part de pizza virtuelle made in Pizza Hutt et d’une maison virtuelle à 400 000 $. La dernière folie en date de ce nouvel eldorado ? Une œuvre d’art numérique, un fichier mp4 d’une durée de 12 secondes, vendue aux enchères à près de 700 000 $, créée par un robot humanoïde nommé Sophia. Ainsi, ne serions-nous pas en train d’assister à l’émergence d’une nouvelle vague d’artistes, se concentrant essentiellement à la création d’œuvres 100% digitalisées ? Et, n’assisterions-nous pas également à l’avènement d’une nouvelle forme d’art ? (Non sans réjouir les adeptes de la revente et de la spéculation, tant que les passionnés à l’affût des dernières tendances). En conclusion, ne sommes-nous pas témoins d’une nouvelle forme d’art, 100% numériques, au moment d’une crise sanitaire opportune ?

Passionnés ou simple curieux, nous vous conseillons de maintenir votre veille et de rester attentifs aux différentes ventes et aux futures œuvres extraordinaires à venir !  

Alors, qu’en pensez-vous : cryptomonnaie ou crypto-art ?