fbpx
5 min de lecture

De nombreuses entreprises doivent faire face à des concurrents qui achètent leurs mots-clés, leur marque ou leur dénomination sociale. Cette pratique est souvent décriée et dite ‘’ déloyale ‘’. Si celle-ci est utilisée aujourd’hui, c’est parce que les personnes qui en sont à l’origine en tirent des bénéfices concurrentiels. Nous verrons quelle est sa méthode de fonctionnement et jusqu’où cette pratique est légale.

Google Adwords qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un outil mis à disposition pour les professionnels, qui permet de réaliser des campagnes publicitaires sur le moteur de recherche Google. Il consiste à payer des mots-clés afin d’être mis en avant sur les pages de résultats de recherche. Les annonceurs choisissent des mots-clés représentatifs de leur activité, et définissent un coût par clic maximum. En fonction du montant, de la concurrence ou de votre Quality Score, votre annonce sera plus ou moins visible parmi les résultats de recherche, ce qui influe directement sur la performance de votre publicité. Avec cette méthode de fonctionnement, les annonceurs pourraient être tentés d’utiliser la notoriété des concurrents pour récupérer des clients cibles. En effet, si un utilisateur recherche votre concurrent sur le moteur de recherche, il est possible de le rediriger vers votre site web.

Pourquoi acheter la marque de concurrents ?

Dans le cas de la campagne publicitaire sur Google Adwords, l’achat d’une marque ou du nom de l’entreprise peut générer différents avantages tels que :

  • Récupérer un client
  • Générer du trafic
  • Utiliser la notoriété de l’autre
  • Faire augmenter les enchères

Bien que ces méthodes ne soient pas condamnables, les utiliser dans la stratégie d’acquisition de trafic n’est pas sans risque. Les clients n’aiment pas être induits en erreur, ce qui pourrait entraîner une mauvaise réputation pour la marque qui utilise cette méthode.

Est-ce légal d’utiliser les mots-clés d’une autre marque ?

Les jurisprudences du 29 janvier 2013, rendu par la Cour de Paris, et du 5 mars 2015 et décision du toi de Paris, autorisent les annonceurs à enchérir sur le nom d’une marque rivale, sous réserve que la campagne en ligne soit suffisamment compréhensible pour ne pas induire le consommateur en erreur. Celui-ci devra pouvoir clairement différencier les services proposés par les deux entreprises et identifier sans difficulté la source de son achat. Pour les entreprises soucieuses de leur notoriété, il est primordial qu’elles se positionnent rapidement sur le nom de leur marque. L’annonceur peut faire une réclamation à Google par exemple : si le contenu de l’annonce est préjudiciable pour la marque ou si celle-ci porte à confusion. S’il s’agit uniquement de l’achat de mot-clé qui contient le nom de la marque, sans le mentionner dans l’annonce, c’est légal.

Il existe des mesures à mettre en place pour limiter ce genre de déconvenues, au maximum.

Quand l’ennemi attaque, l’empire contre-attaque

Si un concurrent vous vole vos mots-clés et se fiche des relances que vous lui aurez faites pour un arrangement à l’amiable, la solution est d’enchérir sur les siens. Mais avant d’engendrer quoi que ce soit, il est important de passer par l’outil SEMrush. Il permet d’accéder aux mots-clés sur lesquels le concurrent fait offre. En le ciblant, il est possible de faire augmenter ses coûts par clic, à gagner une partie de ses potentiels clients et donc le forcer à arrêter d’utiliser votre nom de marque.

Vous pouvez aussi en référer à Google ou encore Bing si le concurrent utilise le nom ou le slogan de votre marque dans un texte publicitaire, c’est un motif légitime pour le signaler.

Évitez de faire ça quand même, ce n’est pas très cool

Pour ou contre cette pratique, il est certain que celle-ci est très controversée car elle est considérée comme de la ‘’ tricherie ‘’ pour beaucoup. Lorsqu’un concurrent investi sur votre marque, il est nécessaire de réagir pour ne pas vous faire voler vos potentiels clients. Si malgré une prise de contact avec le concurrent, il ne veut pas vous rendre vos mots-clés, enchérissez sur les siens.

 À bien servir et loyal être, de serviteur on devient maître. 

Proverbe français. L’histoire générale des proverbes (1829)