fbpx
9 min de lecture

Aujourd’hui, la newsletter fait partie intégrante des stratégies de communication des grands groupes. Vous hésitez encore avant de vous lancer ? Alors, n’attendez plus, découvrez nos bonnes pratiques pour une newsletter réussie !

🚀 1ère étape – Définir le type de newsletter adapté

Il existe plusieurs types de newsletters :

  • la newsletter interne à une société. Elle permet d’informer les employés des dernières évolutions de l’entreprise ou des futures stratégies de développement,
  • la newsletter externe. Destinée au grand public, elle diffuse des informations d’ordre général sur une entreprise.

Ces deux types de newsletters peuvent être informatives ou marchandes selon l’objectif visé :

  • la newsletter informative est un e-mail envoyé périodiquement à une liste d’abonnés pour les tenir au courant de l’actualité d’une marque et/ou de ses produits.
  • la newsletter marchande est un e-mail promotionnel que l’on envoie à une sélection de clients/prospects pour booster les ventes.

Ces deux formes de newsletters constituent des actions d’emailings (envoi groupé de mails), et s’intègrent aujourd’hui dans la plupart des stratégies marketing. Malgré leurs différences, elles ont des objectifs communs : transmettre des informations, développer le sentiment d’appartenance à une communauté de collègues ou de clients, fidéliser la clientèle ou encore créer du trafic sur les sites Internet marchands.

🚀 2ème étape – Construire sa liste de diffusion

Avant toute action d’emailing, l’entreprise doit collecter des fichiers, comme les adresses mails des clients ou des prospects.

Certaines adresses mails sont enregistrées au fur et à mesure des échanges commerciaux avec les clients et constituent la base de données des offres promotionnelles. D’autres adresses mail peuvent également être renseignées volontairement.

Notamment lorsqu’un internaute souhaite recevoir l’infolettre, et s’abonne via un formulaire d’inscription en indiquant certaines données personnelles telles que son nom, son prénom et son adresse e-mail. Dans certains cas, un courrier électronique lui est envoyé automatiquement afin qu’il confirme ses données. Ce système de double confirmation évite que les mailings suivants soient considérés comme des spams.

À savoir : la pertinence d’un e-mail promotionnel repose essentiellement sur la bonne détermination de la cible à atteindre. Dans cette optique, procéder à la segmentation de la base de données est essentiel. Cette opération permet d’établir des listes de contacts spécifiques ayant des caractéristiques communes, pour ensuite personnaliser le contenu de la newsletter avec un maximum d’efficacité.

Protection des données, que dit la loi ?

Toute collecte de données personnelles doit respecter les dispositions préconisées par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) ainsi que par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 et le RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données).

Effectivement, ces textes prévoient un droit d’opposition, de rétractation ou de suppression par l’intermédiaire des mentions légales accessibles généralement en fin de newsletter, avec un lien pour se désinscrire de la newsletter. Ce lien est imposé par la Loi pour la confiance dans l’Économie Numérique.

🚀 3ème étape – Choisir son outil d’envoi 

Il existe de nombreuses solutions emailings, souvent sous forme de plugins permettant d’ajouter des fonctionnalités au CMS (Content Management System). Elles permettent une plus grande souplesse dans la personnalisation du contenu, l’analyse des résultats et la gestion des envois.
Voici quelques exemples d’outils les plus utilisés :

Nom de l’outil Avantages Inconvénients
Mailpoet Qualité des templates proposés, statistiques pratiques en version
gratuite
Utilisable avec WordPress seulement
Sendinblue Support en français, très réactif Statistiques peu complètes dans la version gratuite
Sarbacane Grands choix de modèles responsive, fluide et simple d’utilisation Manque des fonctionnalités comme l’automatisation avancée
Mailjet Solution d’e-mails gratuite complète Compatibilité à revoir avec Gmail, pas d’ajouts de logo en bas des e-mails
Newsletter2go Rapport qualité/prix, bonne gestion
des destinataires et accès statistiques intuitifs
Peu de choix de modèles et peu créatif
Mailchimp Solution gratuite la plus complète Existe en anglais seulement


Il est également possible d’utiliser les langages informatiques HTML et CSS de création et mise en forme de contenu. Quelle que soit la méthode utilisée, le responsive design, l’adaptation de l’ergonomie à tous les types de supports, doit être exploité.

🚀 4ème étape – Créer sa newsletter

 Élaboration d’un brief clair

Avant de commencer à rédiger et créer sa newsletter, réaliser un brief résumant toutes les informations sur l’e-mailing est nécessaire.

Les informations importantes ? La cible, la fréquence d’envoi (newsletter quotidienne, newsletter hebdomadaire, newsletter mensuelle, newsletter bimensuelle, newsletter trimestrielle), la date d’envoi, l’offre promotionnelle, les arguments de vente, le message, l’appel à l’action, le nom de l’expéditeur, l’objet…

Création de la newsletter

Il existe deux possibilités pour créer sa newsletter : utiliser un modèle de newsletter réalisé librement par un graphiste, ou se servir d’un modèle (template) proposé par la solution d’envoi.

Quelle que soit l’option retenue, choisissez un design épuré et attrayant mettant en avant l’information la plus importante au début de la newsletter.

Par ailleurs, veillez à l’équilibre entre texte et image (60%  / 40%) ; afin que l’internaute soit motivé pour poursuivre sa navigation. Prenez garde également à la taille des images pour éviter qu’elles n’occupent toute la place à l’écran ou que le temps de chargement ne soit trop long.

Par ailleurs, l’objet de la newsletter doit être suffisamment court et impactant pour être lu en intégralité dans la fenêtre d’aperçu de la boîte mail de votre destinataire. À noter également, pour accroître l’ouverture de votre newsletter : lorsque l’objet est personnalisé avec le prénom du lecteur, celui-ci se sent privilégié. Résultat : la newsletter a davantage de chances d’être lue.

Enfin, le positionnement de boutons call-to-action au centre du mail de manière bien visible sera décisif pour atteindre l’objectif recherché, par exemple pour les offres spéciales.

✔︎ Rappel : les call-to-action sont matérialisés par des verbes d’action incitatifs.

✔︎  Quelques conseils pour bien rédiger sa newsletter

  • Utiliser des titres et sous-titres
  • Une idée par phrase maximum
  • Penser à un fil conducteur et à la cohérence du contenu
  • Hiérarchiser l’information avec des puces et des numéros pour faciliter la lecture

Relecture et test d’envoi

Avant l’envoi de la newsletter, il est primordial de bien relire votre newsletter afin d’éviter toute faute d’orthographe ou information manquante : la crédibilité et le sérieux de votre entreprise sont en jeu ! Dans ce cadre-là, l’envoi d’un e-mail test permet de prévisualiser la newsletter et éventuellement de réajuster certains éléments graphiques (taille du texte, responsive design) et d’améliorer la lisibilité.

Envoi de la newsletter

Le succès d’une campagne emailings repose, entre autres, sur la planification de la liste des envois. De plus, le choix de la périodicité ainsi que la cible, sont également à prendre en compte en fonction de l’objectif recherché. Statistiquement, selon le Journal du CM, il semble préférable de programmer les campagnes emailings le mardi ou le jeudi entre 9h et 12h et entre 17h et 22h pour une bonne efficacité.

Chiffres clés d'un envoi d'une newsletter

🚀 5ème étape – Analyser les retombées de la newsletter

À l’issue d’une campagne webmarketing, vient le temps de l’analyse des résultats fournis grâce au dashboard de l’extension utilisée. Ce tableau de bord permet de retrouver différentes statistiques, afin de vérifier si la campagne a atteint ses objectifs.

Lexique des éléments les plus analysés 

  • Taux de clic : pourcentage des internautes qui ont cliqué pour afficher le mail
  • Taux d’ouverture : pourcentage de personnes qui ont cliqué sur un des boutons call-to-action
  • Taux de conversion : pourcentage d’e-mails qui ont provoqué un achat
  • Taux de désabonnement : pourcentage de personnes qui se sont désinscrites de la newsletter

Les taux moyens en Europe occidentale :

Taux de clic Taux d’ouverture Taux de conversion
4,7% 21,9% 1,4%

Le taux de désabonnement fait égalment partie de l’analyse. Il doit se situer en moyenne à 0,20%. Cependant, ce taux ne concerne que les cas ayant utilisé le lien pour se désabonner.

D’après une étude réalisée par Morar Consulting (chiffres 2017), 82% des Français pensent que l’e-mail sera le moyen de communication privilégié dans 10 ans. Avec la newsletter, un bel avenir se dessine, pour votre communication digitale 🚀

👌 Les 5 étapes clés pour réussir sa transformation digitale

🙌 Comprendre et mettre en place une stratégie de Marketing Automation

👾 Inbound marketing : les 7 commandements